Gioia perfetta

Ixelles | Théâtre | Le Boson

Dates
Du 5 au 22 novembre 2019
Horaires
Tableau des horaires
Le Boson
Chaussée de Boondael, 361 1050 Ixelles
Contact
http://www.leboson.be
reservations@leboson.be
+32 471 32 86 87

Moyenne des spectateurs

star-offstar-offstar-offstar-offstar-off

Nombre de votes: 0

Gioia perfetta

Le 30 mai 2017, Etienne Van der Belen part du Valais, en Suisse, et marche près de 1000 km vers Assise, en Italie. Sur la route, il tient un carnet de voyage, rencontre des gens, enregistre les sons de la nature et filme ses pieds...
C’est le récit d’un homme qui explore la marche comme une expérience de la liberté, un apprentissage de la lenteur et du dénuement, en rupture avec l’hyper activité constante de ce siècle.
C’est aussi le récit d’un tiraillement intérieur entre l’idéal de cette aventure, sa projection rêvée et l’expérience du réel dans toute sa rugosité.
Partant d’éléments glanés sur la route, le spectacle glisse progressivement d’un récit de voyage à une forme plus onirique, où l’expérience vécue cède la place à l’imaginaire.
Histoire d’un homme qui, dans cette volonté de rencontrer le réel, rencontre aussi ses obsessions, ses fantasmes, ses inquiétudes.
C’est enfin la question de la transmission et du partage d’une expérience singulière : quelle forme théâtrale donner à cette aventure de l’intime et du sensoriel ?

Distribution

Auteur et interprète Etienne Van der Belen
Regard extérieur et dramaturgie Pascal Crochet
Création lumière Josse Derbaix
Une production de l’asbl Chispa
Avec le soutien des associations Chemin d’Assise, Columban, Distinguo, et des Ateliers des Forges

Laissez nous un avis !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Jeudi 7 novembre 2019, par Yuri Didion

Chemin de vie

A l’aube de ses cinquante ans, Etienne entreprend une grande aventure : marcher près de 1000 Km sur les traces de François d’Assise. Derrière ce départ, il y a son père qui le pousse à profiter du "sommet de la montagne", sa grand-mère fana de saint François, et puis une vie trop confortable par certains aspects. Sur la route, il rencontre des humains, bien sûr, mais aussi quelques souvenirs, et surtout, beaucoup de questions. Dont une, qui revient régulièrement : qu’est-ce que la joie ?

Avec ce récit autobiographique, Etienne Van der Belen (comédien) nous offre le témoignage d’une vie en chemin. Il habille sa narration d’une belle maîtrise des techniques de contes : création de personnages, adresse directe au spectateur, descriptions sensorielles, précises et jamais encombrantes, tout y est. Si dans les premiers moments du spectacle, cela crée une parole un peu étrange, rapidement, un rythme apparaît en entraîne le spectateur dans l’univers que le comédien habite, et rend presque réel.

Pascal Crochet, qui signe la mise en scène, l’a d’ailleurs bien compris et la scénographie porte au réalisme : les objets du marcheur ne sont jamais détournés, le mobilier est sobre et les couleurs neutres évoquent la nature, les musiques font partie d’un répertoire connu, il y a même la diffusion de plusieurs témoignages enregistrés lors du périple. Une mise en scène sobre et discrète qui se laisse totalement oublier au profit du comédien et de son récit.

Petit avertissement : le voyage traverse une partie de l’Italie du Nord, et les artistes ont fait le choix de conserver les interactions en VO. Approche multiculturelle donc, qui fait se côtoyer au sein d’un même texte la langue française, mais également de l’italien, de l’espagnol et un peu d’anglais. Pour le public, cette difficulté apparaît également comme le signe de l’impossibilité de comprendre tout à fait l’Autre, et participe d’un partage, d’une transmission du sentiment de dépaysement que dépeint le comédien.

Au fil des kilomètres, des situations, des nuits solitaires, Etienne se découvre en même temps qu’il semble se livrer. Et malgré rencontres et retrouvailles, malgré les témoignages et la réflexion, aucune réponse "toute faite" n’est découverte et la Joie parfaite reste, encore et toujours, à chercher.

Yuri Didion
0472/951.800
yurididion.wordpress.com

Le Boson


Chaussée de Boondael, 361
1050 Ixelles