Les belles personnes

Ixelles | Théâtre | TTO - Théâtre de la Toison d’Or

Dates
Du 28 mars au 31 mai 2019
Horaires
Tableau des horaires
TTO - Théâtre de la Toison d'Or
Galerie de la Toison d'Or, 396 1050 Ixelles
Contact
http://www.ttotheatre.be
info@ttotheatre.be
02-510.05.10

Moyenne des spectateurs

starstarstarstar-offstar-off

Nombre de votes: 1

Les belles personnes

C’est la fête ! Parce que c’est le grand retour de Sébastien Ministru à la barre. Mais aussi parce que les trois couples qui sortent de sa foisonnante imagination passent leur vie à table : de repas en brunch et de cocktail dinatoire en dîner de réveillon, ils tiennent la chronique de leur amitié et le feuilleton de leurs conversations. Ils mangent et ils parlent. Ils parlent et ils mangent – sauf l’alcoolique qui ne dit rien et n’avale que du vin. Parmi les convives, on retrouve Ciccio, le héros du joyau « Ciao Ciao Bambino », grand hit parmi les hits du TTO. Car Ciccio a eu une vie avant de mourir… Bienvenue dans des libations avinées qui mèneront, forcément, à la dernière Cène.

Distribution

De Sébastien Ministru Mise en scène Nathalie Uffner Avec Laurence Bibot, Emmanuel Dell’Erba, Antoine Guillaume, Aurelio Mergola, Pierre Poucet et Soda Scénographie et costumes Thibaut De Coster et Charly Kleinermann Création lumières Alain Collet Décor sonore Laurent Beumier Production Théâtre de la Toison d’Or
Réalisé avec le soutien du Tax Shelter du Gouvernement Fédéral Belge | Casa Kafka Pictures Movie Tax Shelter empowered by Belfius

Laissez nous un avis !

1 Message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Mercredi 10 avril 2019, par Didier Béclard

Chronique dînatoire

Trois couples passent leur vie à table à deviser, ils parlent, de tout et de rien, des enfants, de la famille, de la vie, de la mort, et ils mangent. « Les belles personnes » de Sébastien Ministru dresse un portait (un peu caricatural) de ces dîners où l’on cause. Reste l’occasion d’aller au théâtre pendant les vacances (c’est rare) et de retrouver Soda (rare, aussi).

Une table pour six dans un intérieur cosy avec des gravures au mur, avec force érections. François – Ciccio - qui est romancier et Charles qui tient une maison d’hôtes dans les Ardennes, Hadrien, urologue et Laura qui dirige une boîte dans la pétrochimie, Clément qui boit et Élisabeth qui a des enfants mais n’en est pas fière. Sa mère était bête et soumise mais bonne cuisinière, les trois vont souvent ensemble. Trois couples que l’on retrouve autour de plusieurs tables dans un salon, un café, sur une pelouse, de repas en brunch, de cocktail dînatoire en dîner de réveillon, à l’eau.

Tout en se sustentant, ce beau monde devise, de tout et de rien, du couple, de la fidélité de l’infidélité, de la famille, des impôts, du syndicalisme – le pouvoir érotique de la FGTB - du féminisme - « on peut être de droite et féministe, regarde Simone Veil » -, des histoires de famille qui valent toutes la peine d’être racontées, et en même temps aucune...

Sébastien Ministru a glané tous ces bavardages mondains au cours de dîners en ville auxquels il suppute qu’il ne sera plus invité. Il en sort une chronique sur l’amitié, la tendresse qui créent des liens entre ces différentes entités, aux caractères souvent bien trempés, mais aussi sur les conversations parfois obligées qui sonnent creux, qui occupent l’espace, le temps, juste pour affirmer que l’on existe, que l’on a une vie, sans qu’il en sorte quelque chose de vraiment intéressant.

Toutes ces belles personnes ont une vie, et même une mort pour certains, un entourage, un contexte mais finalement elles n’existent que par la place qu’elles peuvent prendre dans la conversation, dans le groupe, et même dans le couple, auquel elles appartiennent. Le jeu des comédiens et comédiennes est juste et implacable, rien à redire. En revanche, l’écriture verse facilement dans la caricature et déçoit quelque peu lorsque l’on se souvient de textes plus aboutis de Sébastien Ministru. Ici, il touche mais pas assez.

TTO - Théâtre de la Toison d’Or


Galerie de la Toison d’Or, 396
1050 Ixelles