Le petit peuple de la brume

Ixelles | Théâtre | Théâtre Varia

Dates
Du 4 au 7 décembre 2019
Horaires
Tableau des horaires
Petit Varia
Rue Gray, 154 1050 Ixelles
Contact
http://www.varia.be
reservation@varia.be
+32 2 640 35 50

Moyenne des spectateurs

starstarstarstarstar

Nombre de votes: 1

Le petit peuple de la brume

C’est l’histoire de la découverte d’un pays de cendres et de brume où plus rien ne pousse et où il fait froid. On y entre par une cheminée avec des clochettes qui tintent. Est-ce pour prévenir les habitants de notre arrivée ? On ne voit pas âme qui vive dans cette brume. Pourtant le petit peuple est là. Voilà d’ailleurs un habitant qui ose sortir le premier de son trou. Qu’est-ce qui a pu se passer dans ce pays ? Pourquoi son petit peuple se cache-t-il ? De quoi, de qui a-t-il peur ?

Distribution

AVEC Bernard Chemin, Denis M’Punga, Gaëlle Clark ou Christine Flasschoen, Jérôme La Grange ou Fred Postiau

CRÉATION Bernard Chemin, Julie Chemin, Gaëlle Clark, Didier de Neck, Emmanuel Fardeau, Christine Flasschoen, Caio Gaïarsa, Marie Kersten, Jérôme La Grange, Anne-Marie Loop, Denis M’Punga

MISE EN SCÈNE Bernard Chemin, Didier de Neck, Emmanuel Fardeau, Caio Gaïarsa

Laissez nous un avis !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Jeudi 5 décembre 2019, par Didier Béclard

Voyage à l’affût d’un petit peuple perdu

Créé en 2002, « Le petit peuple de brume » a été présenté plus de 500 fois fois en Belgique, France, Canada, Irlande, Suisse et Portugal. Le spectacle qui prend la forme d’une exploration poétique et sensible au pays de la brume est repris au Varia dans le cadre de l’événement Rwandafrica.

L’histoire du petit peuple de la brume est tirée d’un livre écrit dans une langue étrangère, donc incompréhensible. Heureusement, il y a des illustrations qui permettent de découvrir un village, une forêt. « C’est tout vert » remarque Bernard (Chemin). « C’était tout vert » le reprend Denis (Mpunga). Les deux narrateurs (flanqués de Christine Flasschoen) emmènent les enfants le long du sentier qui conduit au pays de la brume. Bernard s’engouffre dans la cheminée et part en tête pour voir comment cela se présente. Il emporte une clochette dont le tintement guidera les enfants qui le suivent et disposent également d’une clochette qui permet de les localiser. Joyeux tintamarre.

Une fois au pays de la brume, on découvre un sol de terre battue, un lac et un paysage dévasté par le feu ou la foudre. Il ne reste que des morceaux arrachés ou calcinés des arbres qui formaient la forêt. Une brume opaque et persistante flotte sur ce qui était le village, empêchant le soleil de réchauffer, le lieu où l’on ne trouve plus âme qui vive. Les habitants ont abandonné leur village mais ils sont apparemment restés dans les parages. Le petit peuple de la brume est toujours là, il s’est réfugié dans des trous afin de résister au froid. Mais d’où vient ce feu qui a tout détruit et comment l’apprivoiser pour qu’il réchauffe enfin le pays et ses habitants ?

Le Théâtre du Papyrus nous mue en explorateurs inattendus dans un périple où la musique (harpe, violon, flûte…), les chants, l’ambiance feutrée, la poésie et les petites marionnettes pleines de vie créent une magie qui laisse les enfants sans voix. Quand le feu destructeur se transforme en ami salvateur, l’avenir est un livre qui s’écrit tous les jours. Et le spectacle est truffé d’« effets spéciaux ».

« Le petit peuple de la brume » par le Théâtre du Papyrus samedi 7 décembre 2019 à 14h30 au Grand Varia (arrière scène) à Bruxelles, 02/640.35.50, varia.be. Pour enfants dès 4 ans.

Théâtre Varia


Rue du Sceptre, 78
1050 Ixelles