Forêts paisibles

Schaerbeek | Théâtre | Théâtre la Balsamine

Dates
Du 15 au 25 juin 2021
Horaires
Tableau des horaires
Théâtre la Balsamine
Avenue Félix Marchal, 1 1030 Schaerbeek
Contact
http://www.balsamine.be
info@balsamine.be
+32 2 735 64 68

Moyenne des spectateurs

star-offstar-offstar-offstar-offstar-off

Nombre de votes: 0

Forêts paisibles

Dans une construction précaire en bois brut, se joue un vaudeville mythologique : voici qu’un couple de satyres s’est vu affligé de la naissance d’une enfant anormale, les velus ongulés ont engendré du glabre en baskets ... Forêts paisibles porte à la scène un trio familial, affligeant de médiocrité, télescopé par le jeu du fantasme, dans un monde archaïque où les interdits du meurtre et de l’inceste ne sont pas encore tout à fait clairement démêlés. Le spectacle est une pantalonnade traitant de la dégénérescence et s’emparant pour la raconter des mécanismes du vaudeville où l’absurde le dispute avec la trivialité la plus plate. Ira-t-on jusqu’à la transgression absolue : l’assassinat perpétré par les géniteurs sur leur progéniture ?

Écrit pour Alexandre Trocki, Véronique Dumont et Héloïse Jadoul, la chose aurait pu être un petit archétype familial de base, papa, maman et la post-ado pré-adulte. C’en est presque banal. Sauf que l’auteur qui se cache derrière ce texte écrit au rasoir pour des acteurs hors-normes, n’est autre que Martine Wijckaert. Et donc, c’est de la Bombe théâtrale assurée ! D’avance, on jubile ...

AVEC VÉRONIQUE DUMONT, HÉLOÏSE JADOUL, ALEXANDRE TROCKI ÉCRITURE ET MISE EN SCÈNE MARTINE WIJCKAERT ASSISTANTE À LA MISE EN SCÈNE ASTRID HOWARD SCÉNOGRAPHIE VALÉRIE JUNG LUMIÈRES STÉPHANIE DANIEL COSTUMES ET ACCESSOIRES LAURENCE VILLEROT COLLABORATION ET RÉALISATION DES COSTUMES VIRGINIE BREGER CRÉATION SON THOMAS TURINE DIRECTION TECHNIQUE ET RÉGIE LUMIÈRES MATHIEU BASTYNS RÉGIE PLATEAU OLIVIER VINCENT CONSTRUCTION BORIS DAMBLY, SANDRINE NICAISE ET FRED OP DE BEECK REGARD EXTÉRIEUR SABINE DURAND PRODUCTION THÉÂTRE LA BALSAMINE COPRODUCTIONS LA COOP ASBL ET SHELTER PROD SOUTIENS TAXSHELTER.BE, ING ET TAX-SHELTER DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL BELGE. UN MERCI TOUT PARTICULIER AUX ENTREPRISES GÉNÉRALES DHERTE S.A.

Distribution

Ecriture et mise en scène Martine WIjckaert
Création théâtre

Laissez nous un avis !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Vendredi 25 juin 2021, par Palmina Di Meo

Forêts paisibles : Objet théâtral non identifié pour les quarante ans de la Balsamine

Cela commence dans un décor de papier peint tout en branchages et feuillages évoquant aussi bien une forêt sauvage qu’une allée royale. Mais voilà que les gazouillis d’oiseaux se transforment en roulements de tambour...

Une ado dirige un couple. Face au public, ils font mine d’interpréter la 4ème entrée de l’opéra de Rameau « Les Indes galantes ». Et cet air de la « Danse du grand calumet de la paix », que peut-il bien inaugurer ?

Le couple tente de faire entrer un brancard par une ouverture trop étroite du décor : manœuvres maladroites, reproches et tentatives d’autodiscipline.
De surprise en surprise, le brancard se transforme en un lit matrimonial, le couple en satyres minables et en guise de source naturelle : une fontaine à eau à moitié pourrie. Les chamailleries reprennent pour la distribution des rôles. L’homme s’obstine à vouloir revêtir le caleçon aux attributs féminins. Il finira à contrecœur par s’affubler d’un énorme sexe en érection.

Rien de paisible ici. De la bombe à la Martine Wijckaert. Ce couple de velus a engendré une enfant glabre qui se terre dans une tente ballon zippée et n’a pas grand-chose à dire à ses géniteurs décadents.

Le couple = un havre de paix ?
La famille = lieu de confinement obligé où couvent les instincts les plus primitifs ?

Seuls font bon ménage dans ce bosquet aux allures de gruyère, le désir d’homicide, d’inceste, un vernis de condescendance sur un langage vert.
Nous laisserons aux spectateurs la découverte du coup de théâtre final et du retour à l’état le plus sauvage.

Chapeau aux comédiens, Alexandre Trocki, Véronique Dumont et Héloïse Jadoul qui plongent à fond dans l’interlope et le cambouis. Car « Forets paisibles » a été écrit pour eux, pour ces acteurs géniaux, transformables à souhait.
Vaudeville, allégorie, satire, le spectacle de la débâcle humaine vous fera franchement rire ou sourire jaune. On aime ou pas mais cela ne laisse pas indifférent.

Palmina DI MEO

Théâtre la Balsamine


Avenue Félix Marchal, 1
1030 Schaerbeek