Le Champ de bataille

Louvain-La-Neuve | Théâtre | Atelier Théâtre Jean Vilar

Dates
Du 11 au 26 juin 2021
Horaires
Tableau des horaires
UCL Studio 11
Place Agora, 19 1348 Louvain-La-Neuve
Contact
http://www.atjv.be
reservations@atjv.be
+32 80 02 53 25

Moyenne des spectateurs

starstarstarstarstar

Nombre de votes: 1

Le Champ de bataille

Les tribulations d’un père d’ado au bord de la crise de nerf, réfugié dans son ultime forteresse : les toilettes.
"Outre la performance bourrée d’énergie et d’humanité de Thierry Hellin, c’est aussi un texte drôle d’abord, mais aussi émouvant aux larmes. Juste surtout". - L’Echo

Du 11 au 26 juin 2021 - REPORT
Studio 12 (Place Rabelais)

Auteur : Jérôme Colin - Adaptation et mise en scène : Denis Laujol - Avec Thierry Hellin

Distribution

Auteur : Jérôme Colin - Adaptation et mise en scène : Denis Laujol - Avec Thierry Hellin

Laissez nous un avis !

1 Message

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
    Se connecter
Votre message

Mercredi 6 novembre 2019, par Catherine Sokolowski

Passage difficile

Les adolescents : un éternel sujet d’interrogation. A l’aube de ses 20 ans de mariage avec Léa, un père de famille traverse une crise existentielle, s’interrogeant sur sa place au sein du noyau familial. Le 2ième roman de Jérôme Colin mis en scène par Denis Laujol raconte la bataille permanente que livre un adolescent confronté aux diktats familiaux, à un milieu scolaire complètement décalé et à la violence ambiante, concrétisée ici par les attentats terroristes. Rencontre laborieuse entre un père aimant et un fils odieux, l’amour triomphera-t-il ?

Adapté par Denis Laujol (dont on a apprécié l’excellent « Fritland » au printemps), ce « champ de bataille » est décrit par Thierry Hellin qui ne s’économise pas, très crédible dans le rôle du père en crise. Il trône sur une toilette installée au milieu de la scène, symbole du seul lieu dans lequel on laisse les gens en paix, « une des dernières règles qu’on respecte encore dans cette maison ».

En effet, Paul, dont la chambre parsemée de vêtements chiffonnés et de restes de nourriture ressemble à un compost, déçoit son père. On a beau lui dire que la maturation du cerveau d’un ado est incomplète et que Paul n’est pas idiot, notamment au vu de ses résultats scolaires, l’incertitude s’installe.

En réalité, le spectacle est une ode à l’amour. L’amour d’un père envers son fils, mais aussi l’amour d’un mari envers sa femme. Après toutes ces années, le couple traverse quelques difficultés. Le quadragénaire assailli de doutes fera tout pour les combattre, d’autant que l’adolescence tumultueuse de leur fils serait plus facile à surmonter à deux.

A la fois tendre et violent, réaliste, le spectacle pourrait permettre aux adolescents et aux parents d’évoquer leurs problèmes de compréhension mutuels. A contrario, de par sa conformité, le texte ne surprend pas. Même s’il y a des exceptions, chaque parent retrouvera au moins un trait commun avec son petit chéri du même âge. Jérôme Colin, qui s’est inspiré de son vécu pour écrire ce texte, propose également une vision extrêmement négative du milieu scolaire. Comment cet aspect sera-t-il traité dans les classes souvent présentes au Théâtre de Poche ? Là aussi, une lueur d’espoir. Cocktail d’amour et de crises, ce récit s’adresse prioritairement aux spectateurs concernés. Espérons qu’il puisse aider certains à résoudre leurs difficultés !

Atelier Théâtre Jean Vilar


Place de l’Hocaille
1348 Louvain-La-Neuve